Fréquenter l’oubli (Kevin Parent)

Intro : C, G, Am, G, ...

   C                                         G
Chu écoeurer de boire, mon foie veut plus me parler.
       Am                        G
Mon haleine de tabac me pue au nez.
        C                                    G
Mon t-shirt sent la bière, mes jeans le sambuca.

Pis une sorte de shooter cheap que je m’en rappelle même pas.

   C                              G
J’ai la gorge enflée à force de crier.
            Am                                                   G
Et mes oreilles bourdonnent à cause de la musique trop élevée.
C                                                     G
C’est un autre lendemain de veille, fidèle au poste.
                   Am                                                          G
Qui m’apprend que j’ai le corps magané, plus d’angoisses et moins d’argent.
 

    C                                         G
Je pense à faire du sport et à me remettre en forme.
      Am                                  G
Avant qu’il soit trop tard, avant que je dégringole.
       C                                G
J’aimerais me lever à 6h pour faire mon jogging.
       Am                                            G
Au lieu de rentrer tout croche en rotant mon dernier drink.
     C                                        G
Je fuis tous mes problèmes et je fréquente l’oubli.
              Am                                                           G
En me disant que le temps règle tout et qu’il faut profiter de la vie.
        C                                          G
Je m’assois sur mes lauriers, prétexte pour chômer.
        Am                                     G
Sachant bien trop que mon paradis est pas gagné.
 

Instrumental (1fois)

    C                                            G
Le jour c’est pas si pire, j’ai toujours de quoi à faire.
             Am                                           G
Je récupère et je m’inspire jusqu’à ce que tombe la lumière.
      C                                             G
Parfois je passe des nuits sobres où j’ai bonne conscience.
                   Am                                                G
Je me sens fort, j’ai des couilles et je comble mon existence.
             C                                    G
J’ai toujours été tripeux, j’ai besoin d’émotions fortes.
            Am                                 G
J’ai toujours été curieux, la conséquence n’importe.
                        C                                      G
Mon coeur de pierre est en voyage, il ne veut pas s’attacher.
              Am                                     G
Il est allergique à la mousse, il doit toujours rouler.
 

Instrumental (1fois)
 
 

Retour au menu