Déserteur (Renaud)
 

[A]Monsieur le président, je vous fais une ba[C #m]fouille, Que vous lirez surement, si vous avez des [A7]couilles, Je viens de recevoir un coup de fil de mes [Bm]vieux, Pour me prévenir que les gendarmes s’étaient pointés chez [E]. [A]J’ose pas imaginer ce que leur a dit mon [C#m]père, Lui les flics, les curés et puis les mili[A7]taires, ‘Les a vraiment dans le nez, peut être encore plus que [Bm]moi, Dès qui peut en bouffer, le vieil anar’ y se gène [E]pas, Le vieil anar’ y se gène [F]pas. Alors, y parait qu’on me cherche que la France a besoin de moi, C’est con, je suis en Ardèche y fait beau tu le crois pas, Je suis là, avec des potes, des écolos marrants, On a une vieille bicoque, on la retape tranquillement. On fait pousser des chèvres, on fabriques des bijoux, On peut pas dire qu’on se crève, le travail c’est pas pour nous. On a des plantations, pas énormes, trois hectares D’une herbe qui rend moins con, non c’est pas du Ricard, Non c’est pas du Ricard. [A] [C#m] [A7] [Bm] [E] Monsieur le président, je suis un déserteur, De ton armée de glands, de ton troupeau de branleurs, Ils auront pas ma peau, ils toucheront pas à mes cheveux, Je saluerai pas le drapeau, je marcherai pas comme les boeux. J’irai pas en Allemagne faire le con pendant douze mois, Dans une caserne infâme avec des plus cons que moi, J’aime pas recevoir des ordres, j’aime pas me lever tôt, J’aime pas étrangler le borgne plus souvent qu’il ne faut, Plus souvent qu’il ne faut. Puis surtout ce qui me déplait c’est que j’aime pas la guerre, Et qui c’est qui la fait, ben c’est les militaires, Ils sont nuls, ils sont moches et puis ils sont teigneux, Maintenant je vais te dire pourquoi je vais te dire pourquoi je veux jamais être comme eux. Quand les Russes, les Ricains feront péter la planette, Moi j’aurai l’air malin avec ma bicyclette, Mon pantalon trop court mon fusil, mon calot, Ma ration de topinambour et ma ligne Maginot, Et ma ligne Maginot. Alors me gonfle pas, ni moi, ni tous mes potes, Je serai jamais soldat, j’aime pas les bruits de bottes, T’as plus qu’a pas t’en faire et construire tranquilos, Tes centrales nucleaires, tes sous-marins craignos. Et vas pas t’imaginer monsieur le président, Que je suis manipulé par les rouges ou les blancs, Je ne suis qu’un militant du parti des oiseaux, Des balaines, des enfants, de la terre et de l’eau, De la terre et de l’eau. [A] [C#m] [A7] [Bm] [E] Monsieur le président, pour finir ma bafouille, Je voudrais te dire simplement, ce soir on fait des nouilles, A la ferme c’est le panard si tu veux viens bouffer, On fumera un pétard et on pourra causer, On fu[Bm]mera un pétard et on pou[E]rra cau[A]ser.

Retour au menu